alcool

Sous nos latitudes, l’alcool est un bien culturel et est utilisé depuis la nuit des temps comme produit alimentaire, thérapeutique, d’agrément et comme stupéfiant.
La substance de base de toutes les boissons alcooliques est l’alcool éthylique (éthanol, C2H5OH). L’éthanol est un liquide incolore qui brûle la gorge lorsqu’on le boit et qui est obtenu par la fermentation de fruits, céréales ou pommes de terres.

La teneur en alcool peut être augmenté grâce à la distillation. Au cours de la production d’alcool, d’autres substances peuvent apparaître. L’alcool est non seulement utilisé pour les boissons alcooliques, mais également dans le domaine de l’industrie pour la fabrication de colorant ou de médicaments.

Trop – c’est combien?

+

La frontière entre le plaisir et la dépendance est fluctuante.

Une consommation devient problématique lorsque celle-ci « met notablement en péril la santé propre ou celle des autres personnes et que des préjudices correspondants sont possibles ou adviennent dans les faits. Est problématique également la consommation d’alcool chez les personnes, qui comme les enfants et les personnes malades, devraient en principe s’en abstenir » (**selon l’OFSP).

La consommation problématique apparaît sous trois formes :

  • Abus ponctuel (ivresse ponctuelle) : consommation de 5 verres standards ou plus à la fois pour les hommes, 4 verres standards ou plus à la fois pour les femmes.
  • Consommation importante chronique: 4 verres standards ou plus par jour pour les hommes, 2 verres standards ou plus par jour pour les femmes.
  • Consommation inadaptée à la situation : par exemple au travail, sur la route, lors de grossesse, lors d’activités sportives, lors de la prise simultanée de médicaments, etc.

** Programme National Alcool 2008 – 2012. OFSP. Confédération Suisse

un verre standard correspond à 2.5dl bière, 1dl vin ou 2cl d’eau de vie. Cela correspond aux quantités généralement servies dans la restauration.

Alcool et famille

+

L’addiction ne concerne jamais uniquement la personne dépendante. L’addiction affecte tout l’entourage, la famille en particulier. C’est pourquoi les services de conseil sont également à disposition des proches ! Parlez avec nous car parler libère. Nous vous conseillons quant au comportement à adopter avec les personnes dépendantes à l’alcool et vous aidons à ne pas vous laissez submerger par les situations difficiles.

Pour les entretiens avec des spécialistes sont importants afin de maîtriser les situations avec un-e partenaire dépendant-e à l’alcool ? Par amour ou par peur, les proches des personnes dépendantes adoptent souvent des comportements qui à court terme peuvent aider, mais qui, à long terme, empêchent la situation de s’améliorer. Les développements décrits ici sont typiques :

Les personnes dépendantes se renferment de plus en plus sur elles-mêmes  et tombent dans la passivité.
Les proches assument automatiquement de plus en plus de responsabilités. Ils essaient de compenser les conséquences engendrées par la boisson (par ex. les comportements peu fiables, blessants, financièrement néfastes) ou encore de les excuser vis-à-vis de l’extérieur.
Sur la durée, les personnes dépendantes ne sont ainsi pas confrontées aux conséquences de leur comportement et peuvent ainsi prétendre que tout va pour le mieux. Elles ne voient donc pas la nécessité de changer quoi que ce soit à la situation.
Les proches s’exténuent et en oublient de prendre soin d’eux-mêmes, alors que les personnes dépendantes s’enfoncent toujours plus dans la dépendance et se renferment encore plus sur elles-mêmes.
Afin de sortir de ce cercle vicieux, il est important de chercher de l’aide extérieure à la famille, par exemple auprès d’un service spécialisé.

Vous trouvez ici, les adresses de nos services de conseil et services spécialisés.

Alcool et grossesse

+

Consommation d’alcool et grossesse – est-ce compatible ? Quels sont les risques pour le bébé à naître ? Et qu’en est-il de la consommation d’alcool pendant la période d’allaitement ?

Le document « Alcool et grossesse » vous informe.

 

.


JE DONNE


CONTACT


Croix-Bleue Suisse
Lindenrain 5
3012 Berne
031 300 58 60
info@blaueskreuz.ch





Vous vous trouvez sur le site de la Croix-Bleue Suisse
Si vous cherchez des informations plus détaillées sur nos offres en Suisse romande, nous vous prions de visiter les sites de la Croix-Bleue romande: