Diminution de la consommation par personne : trop tôt pour se réjouir

24 Aout 2017

„ Lorsque toute les cinq heures, une personne meure en raison d’une consommation excessive d’alcool, je n’ai pas de raison de me réjouir », Philipp Hadorn, Conseiller national et Président de la Croix-Bleue Suisse

Aujourd’hui, la Régie fédérale des alcools a publié les chiffres de la consommation par habitant pour l’année passée. En 2016, la baisse de la consommation par personne s’est confirmée. Philipp Hadorn, Conseiller national et Président de la Croix-Bleue Suisse, s’en réjouit tout en relativisant : « La baisse de la consommation est bien évidemment réjouissante. Toutefois, n’oublions pas que l’alcool reste encore et toujours la première source d’addiction en Suisse. Toute les cinq heures, une personne meurt des suites d’une consommation excessive d’alcool. C’est pourquoi, malgré les développements positifs, je ne suis pas enclin à faire la fête ».

Nouvelle baisse de la consommation d’alcool en Suisse

Selon les chiffres de la Régie fédérale des alcools, la consommation d’alcool par habitant a baissé en 2016, passant de 8,1 l. d’alcool pur à 7,9 l. La consommation n’a pas été aussi basse depuis 70 ans. Les organisations actives dans le domaine de la dépendance, comme la Croix-Bleue, devraient par conséquent se réjouir, ce qui n’est pas entièrement le cas. « La moitié de cette quantité d’alcool est consommée par à peine 10% d’adultes. La légère baisse enregistrée dans la consommation par personne n’y change pas grand-chose », explique Philipp Frei, Chargé de communication de la Croix-Bleue. Selon les chiffres actuels du monitorage suisse des addictions d’Addiction Suisse, 250’000 personnes en Suisse sont dépendantes à l’alcool. Les personnes concernées en souffrent, tout comme leurs proches, soit environ un demi-million de personnes, dont environ 100’000 enfant. Pour eux en particulier, l’addiction représente une souffrance importante. De plus, la consommation d’alcool engendre chaque année des coûts de plus de quatre milliards de francs. Philipp Hadorn relativise également : « Cette baisse montre que les efforts d’organisations comme la Croix-Bleue portent des fruits. Cependant, ces résultats positifs ne doivent pas occulter le fait qu’il y a encore beaucoup de travail à faire ».



JE DONNE


CONTACT


Croix-Bleue Suisse
Lindenrain 5
3012 Berne
031 300 58 60
info@blaueskreuz.ch





Vous vous trouvez sur le site de la Croix-Bleue Suisse
Si vous cherchez des informations plus détaillées sur nos offres en Suisse romande, nous vous prions de visiter les sites de la Croix-Bleue romande: