Une décision lourde de conséquences : le Conseil des Etats place l’argent au-dessus de la vie humaine

13 Septembre 2017

Ce matin, le Conseil des Etats a décidé d’autoriser, à l’avenir, la vente et le service d’alcool dans les aires d’autoroutes. Au sein de la Croix-Bleue, cela engendre une grande incompréhension. « Cette décision aura des conséquences désastreuses », estime également Philipp Hadorn, Conseiller national et Président de la Croix-Bleue Suisse. « Avec cette décision, le Conseil des Etats met la vie de nombreux conducteurs et conductrices en jeu, ce que je ne comprends pas. »

Par 26 voix contre 14 (et 1 abstention), le Conseil des Etats a adopté la motion « Autoriser les aires d’autoroutes à vendre et à servir de l’alcool afin qu’elles puissent se battre à armes égales ». Ainsi, l’abrogation de l’interdiction de l’alcool dans les aires d’autoroute en vigueur depuis 50 ans sera effective bientôt. « En raison d’un prétendu désavantage concurrentiel des restoroutes par rapport aux shops des stations-services, la sécurité sur nos routes est menacée. Cette décision est plus que discutable », commente Philipp Hadorn. La Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats avait déjà adopté cette motion par 7 voix contre 4.

L’abrogation de l’interdiction de l’alcool dans les aires d’autoroutes va, de plus, à l’encontre des efforts de prévention de la Confédération en matière de sécurité routière. Avec le paquet de mesures pour la sécurité routière « Via sicura », la Confédération s’est donné comme objectif de diminuer d’un quart le nombre de victimes de la route. « Le service d’alcool dans les restoroutes est un coup dur pour les efforts de la Confédération », regrette Hadorn. « Nous allons observer attentivement le développement des statistiques concernant les accidents. »

La Croix-Bleue en appelle désormais à la responsabilité individuelle de chaque conducteur. C’est à eux que revient désormais la décision de renoncer à l’alcool dans les restoroutes afin de protéger leur propre vie ainsi que celle d’autrui.

Le secrétaire général de la Croix-Bleue Suisse Didier Rochat reste volontiers à votre disposition pour toute autre question :

+41 31 300 58 60, didier.rochat@blaueskreuz.ch



JE DONNE


CONTACT


Croix-Bleue Suisse
Lindenrain 5
3012 Berne
031 300 58 60
info@blaueskreuz.ch





Vous vous trouvez sur le site de la Croix-Bleue Suisse
Si vous cherchez des informations plus détaillées sur nos offres en Suisse romande, nous vous prions de visiter les sites de la Croix-Bleue romande: