Une décision qui met la vie humaine en péril

13 Juin 2017

Le Conseil national a décidé ce matin d’autoriser à l’avenir la vente et la remise d’alcool dans les aires d’autoroutes. Cela suscite l’incompréhension au sein de la Croix-Bleue. «Il s’agit d’une décision tragique», estime Philipp Hadorn, Président de la Croix-Bleue Suisse qui, en tant que membre de la Commission des transports, a combattu cette motion. «Le Conseil national considère une fois de plus les intérêts économiques comme étant plus importants que la protection de la vie humaine».

Par 115 voix contre 62 (et 3 abstentions), le Conseil national a adopté la motion «Autoriser les aires d’autoroutes à vendre et à servir de l’alcool afin qu’elles puissent se battre à armes égales». La motion «Se battre à armes égales» demande l’abrogation de l’interdiction de vente et de remise d’alcool dans les restoroutes en vigueur depuis plus de 50 ans. L’objectif est de supprimer la prétendue concurrence des aires d’autoroutes par rapport aux shops des stations-services. La commission des transports et des télécommunications du Conseil national avait adopté cette motion par 19 voix contre 5 et une abstention.

Pour la Croix-Bleue, la décision du Conseil national est incompréhensible. Actuellement, un accident de la route sur huit est dû à l’alcool. De plus, de l’alcool est en jeu dans un tiers des conduites à contre-sens sur les autoroutes suisses. Avec l’acceptation de la motion, le Conseil national accepte délibérément que le nombre de victimes de la route en Suisse dû à l’alcool augmente. «L’abrogation de l’interdiction de l’alcool dans les aires d’autoroutes met des vies en danger. Cette décision est plus que discutable», commente Philippe Hadorn.

De plus, l’abrogation de l’interdiction de l’alcool dans les restoroutes est en complète contradiction avec les efforts de prévention de la Confédération en matière de sécurité routière En effet, avec le paquet de mesures Via Sicura pour plus de sécurité routière, la Confédération s’est fixé l’objectif de réduire d’un quart le nombre des victimes de la route. «La remise d’alcool dans les restoroutes constitue un sérieux revers pour les efforts de la Confédération», regrette Hadorn.

La motion «Se battre à armes égales» est désormais transmise au Conseil des Etats. La Croix-Bleue espère que celui-ci fera preuve de plus de discernement et rejettera cette motion.

Philipp Hadorn se tient volontiers à votre disposition pour toute autre question:
+41 79 600 96 70, philipp.hadorn@blaueskreuz.ch



JE DONNE


CONTACT


Croix-Bleue Suisse
Lindenrain 5
3012 Berne
031 300 58 60
info@blaueskreuz.ch





Vous vous trouvez sur le site de la Croix-Bleue Suisse
Si vous cherchez des informations plus détaillées sur nos offres en Suisse romande, nous vous prions de visiter les sites de la Croix-Bleue romande: